Danielle Grondein

les amis de danielle grondein

livre Les portes du temps s'ouvrent à Vallon-Pont-d'Arc
Les portes du temps s'ouvrent à Vallon-Pont-d'Arc

Roman collectif par les élèves de 6° C du Collège Henri Ageron

sabine, magali, cyril, emma, arnaud, marion, nils, yann, paul, maxime, jimmy, damien, pauline, sara, thomas, nicolas, joris, sahra, virginie, ella

et emmanuelle pauthier leur professeur, dorothée marcelli , leur documentaliste et danielle grondein

Illustration par christine janvier-wattecamps

Editeur La Mirandole

Collection Histoire aux quatre vents

116 pages

8-14 ans

Parution 1998

Illustrateur lien sur christine janvier-wattecamps
Editeur
 

Quatrième de couverture

Cela s'est passé il y a 10 000 ans ou … six mois, on ne sait plus !

Ce matin-là, on a attendu le prof d'archéo plus de vingt minutes dans la cour du collège et les jours suivants, c'était pareil : attendre, attendre et attendre encore…

Le prof d'archéo n'est jamais venu.

- Il va falloir retourner en étude, a déclaré M. Centans, le principal.

- Késsidi ? Késsidi ?

- Oh non ! Encore elle !

On a commencé à s'inquiéter sérieusement :

- Mais qu'est-ce qu'il peut bien faire ?

-Où peut-il bien être ?

- …

- Moi, je sais, je sais où il est !

 

De Vallon-Pont-d'Arc à Stonehenge, du XXe au néolitithique, l'épopée de 20 élèves de 6e partis à la recherche de leur professeur d'archéologie, M. Rambow, disparu mystérieusement au fond d'une grotte.

 

 

Extrait

Késsidi ? Késsidi ?

- Nossing ! Nossing ! hurle Joris pour faire taire Ella. Y en a marre de tes "Késsidi" !

Ella c'est Ella Stick, une Anglaise qui ne connaît pas un mot de français, à part son "Késsidi ?" qu'elle répète sans arrêt, because elle est curieuse comme tout. Et qui c'est qui en a hérité de cette English nouvelle, juste avant le Carnaval ? Bien sûr, nous, les 6e C, parce que nous sommes une classe très spéciale, une classe Archéologie-Patrimoine-Environnement, et que ses parents sont des archéologues hyper-branchés. La preuve, dès qu'ils ont entendu parler de la grotte Chauvet, ils ont sauté dans le premier avion, et hop, direction l’Ardèche pour venir à Vallon-Pont-d'Arc étudier les peintures de notre grotte ornée, et hop, ils expédient leur fille dans notre collège !

Elle ne connaît pas sa veine, Ella, d'être tombée sur nous, les 6e C, parce qu'on est plutôt cool dans l'ensemble et que Pauline, la fortiche en anglais, s'est tout de suite proposée pour lui servir d'interprète. Ça l'empêche de nous prendre trop la tête avec ses "Késsidi ? Késsidi ?". Mais surtout elle ne sait pas encore que nous avons un prof d'histoire et d'archéo génial, avec qui on s'éclate vraiment. Elle va en avoir la surprise aujourd'hui, vu qu'on est jeudi et qu’on doit aller au musée d'Orgnac faire une fausse fouille, aménagée exprès pour nous préparer à ce genre de recherche. Comme les vrais archéologues, nous allons trouver des objets et essayer de découvrir leur époque. Sûr qu'à Weston-super-Mare d’où elle vient, Ella, elle ne doit pas connaître ça !

L'ennui, c'est qu'on poireaute dans la cour depuis au moins une demi-heure, qu'on commence à se geler et à se faire vraiment du souci. La sortie a déjà été remise deux fois et, la semaine dernière, on a eu six heures de perm à la place d'histoire-géo. Enfin, il va peut-être finir par se pointer, M. Rambow.

En attendant, on regarde Ella faire des acrobaties. Elle est vachement souple, une vraie championne de gym. On est tous épatés, sauf Joris qui s'impatiente :

- Vous n'avez pas fini de rester plantés là, vous voyez pas qu'elle frime !

- Késsidi, Késsidi ?

C'est deux Késsidi de trop pour Joris. Exaspéré, il se précipite sur Ella, stupéfaite, la soulève comme si c'était une plume et la balance dans les cartables.

- Quand même, t'exagères ! proteste Paul qui n'aime pas la violence.

Nous n'avons rien le temps d'ajouter, Ella se rattrape aussitôt avec un double salto arrière et atterrit, pile, face à Joris qui devient tout rouge. C'est la première fois qu'il est humilié comme ça par une fille. Et une Anglaise, en plus !

Juste à ce moment, nous voyons arriver Sara, l'air tout excité :


image 1 du livre

- Eh, les copains, je reviens de la "vie scolaire" et en passant à côté de son bureau, j'ai entendu Mme Sergent parler avec la documentaliste, Mme Bodico. Elles disent que ça devient inquiétant pour M. Rambow. Personne ne l'a vu, on ne le trouve nulle part !

- What's the problem, Pauline ? Where's M. Rambow ? demande Ella, ravie, parce qu'elle a compris qu'on discutait de notre prof.

- We don't know, répond Pauline, avec un super accent. He's absent today.

On ne sait pas trop si c'est une blague ou non, parce qu'avec Sara on n'est jamais sûr de rien, sauf que c'est une grosse curieuse, mais ce doit être sérieux, parce que c'est M. Centans, le principal, qui vient nous chercher :

- Désolé pour vous les 6e C, mais il n'y aura pas de visite à Orgnac aujourd'hui. Vous allez en étude.

Tout le monde se tait sauf l'autre Sahra, la râleuse qui s'écrie :

- Chouette, il est pas là !

- Oh, non, on va encore s'ennuyer à mort ! rouspéte Nicolas. Y en a vraiment marre !

- C'est vrai qu'on s'était bien marrés à notre première sortie ! soupire Jimmy, le rêveur, qui mélange un peu les verbes. Vous vous rappelez quand Paul et Cyril ont voulu attraper un lapin et qu'ils sont tombés dans un trou ? Heureusement que Joris était là avec ses biscoteaux !

- Cookies ? Crackers ? demande Ella qui fait de gros efforts pour comprendre, mais là, vraiment, c'est trop difficile de lui expliquer. Personne ne lui répond. Même pas Pauline.

Damien interrompt brusquement les souvenirs de Jimmy.

- Il est peut-être malade, M. Rambow ? Où alors il s'est foulé la cheville ?

- Possible, mais il ne s'est pas foulé pour venir ! déclare Cyril.

- Moi, je suis sûre qu'il nous prépare une grosse surprise pour le Carnaval de samedi, dit Magali en prenant la défense de son prof adoré.

Thomas, qui pendant tout ce temps est resté songeur, s'écrie tout à coup :

- Moi je sais, je sais où il est !


image 2 du livre

 

 

Critiques

Littérature Jeunesse

blog de Christophe Boutier

Chemin d'écriture partagée

Sur le Collège Henri Ageron de Vallon-Pont-d'Arc

"On a écrit un livre"

Presse

retour bibliographie