Danielle Grondein

les amis de danielle grondein

livre Terre de loups
Terre de loups

Roman par danielle grondein

Illustrations par adeline lorthios

Editeur La Mirandole

Collection Aux quatre vents

120 pages

à partir de 9 ans

Parution 2002

Prix Saint Exupéry mention spéciale environnement 2003

Illustrateur
Editeur
 

Quatrième de couverture

Jeune loup turbulent et plein d'appétits, Lupetto vit en Italie, ses derniers jours tranquilles au sein de la meute familiale. L'arrivée de six nouveaux louveteaux, dont le nombre réduit d'autant l'espace et la nourriture de la harde, va le pousser à quitter le clan pour se mettre à la recherche de son propre territoire. Dans sa longue quête solitaire, qui le conduira dans les Cévennes, il va devoir affronter de multiples dangers, dont les pires traquenards imaginés par l'homme, avant de trouver enfin la terre où il pourra s'installer et fonder à son tour sa propre meute.
Une histoire passionnante et instructive qui permettra à petits et grands, à travers la fiction, de mieux connaître la vie du loup. Cet ouvrage est parrainé par France Nature Environnement, qui publie la revue La voie du loup, dont la rédactrice en chef est Florence Englebert, chargée de la Mission Loup de F.N.E.

 

Extrait

Lorsque l'homme ne sera plus un loup  pour l'homme,

le vrai loup ne dérangera plus personne.

Patrick Shan


La combe aux loups


Dans le vallon secret des loups, les dernières plaques de neige fondent sous un doux soleil de printemps. Les collines boisées, tout autour, résonnent de chants et de sifflements joyeux. Et le ruisseau, libéré de sa gangue de glace, a repris sa course sinueuse au fond de la combe entre les mousses et les primevères.

image 1 du livre
Lupetto a grandi.
Il a eu plus de chance que l'un de ses frères. Il a échappé aux griffes de l'aigle et du grand duc, survécu aux rigueurs de l'hiver, appris à chasser. Les courses épuisantes à la poursuite d'un rare gibier ont musclé ses longues pattes et creusé ses flancs. Les dures mêlées pour s'approprier sa part de nourriture ont aiguisé ses crocs et son appétit. L'ont endurci. C'est aujourd'hui un superbe louvart de onze mois, presque aussi grand que son père Gran Lupo dont il a hérité la puissance et la détermination. Sans doute la même impétuosité à son âge aussi. Mais il est loin encore d'avoir la sagesse et la réflexion du vieux loup qui en font un chef de meute craint et respecté.
 
Comme celui des six autres loups du clan familial, le pelage gris  clair de Lupetto est ombré par endroits de brun et de roux, et d'un filet de poils foncés sur  toute la ligne du dos et le dessus des pattes avant. Tous ont les mêmes yeux dorés, bien plantés à l'oblique, mais seul Lupetto arbore en guise de sourcils deux petites étoiles blanches qui rendent son regard plus lumineux encore. Lupa Bella, sa mère n'y a jamais résisté. Elle s'est toujours occupée de lui plus que de ses autres louveteaux, l'a favorisé dans les jeux, les repas, l'apprentissage de la chasse. C'est grâce à elle qu'il est devenu si fort, si beau. Grâce à ses soins, à sa vigilance. Elle est pleine de tendresse pour son jeune loup au front étoilé. Pleine d'inquiétude aussi, à sentir que l'arrivée du printemps le perturbe chaque jour davantage.
 
Alors que la nature prend d'éclatantes couleurs et s'emplit de joyeuses rumeurs, Lupetto devient ombrageux, s'impatiente, en proie à des envies et des frustrations dont il ne sait pas très bien ce qu'elles sont mais qui le laissent insatisfait. Il n'y a pas si longtemps, il adorait chahuter avec sa sœur et ses deux frères, mais Carina, Ingenuo et Birichino commencent à l'éviter. Ils en ont assez de se faire piétiner, asperger, rouler, dans des affrontements où ils ont toujours le dessous.
- Arrête, Lupetto, tu fais mal !
- Lupetto, tu n'es qu'une grande brute !
- Ce n'est vraiment pas drôle, Lupetto !
Et lui, Lupetto, trouve de moins en moins drôle de les entendre pleurnicher au moindre coup de patte, à la plus légère bousculade. Moins drôle de les voir se coucher aussitôt sur le dos, les pattes en l'air en signe de soumission, dès qu'il fait bouffer autour de son cou sa somptueuse crinière grise pour les impressionner.
Finis aussi les jeux avec Nonno Lupo. Le grand vieux loup n'apprécie plus du tout ni d'être renversé cul par-dessus tête, ni de se faire croquer les babines chaque fois que Lupetto veut lui prouver sa force ou son affection.
- J'en ai marre de te servir de punching-ball, Lupetto. Cette fois tu m'as presque mis K.O.
- Mais je ne l'ai pas  fait exprès !
- Justement ! En ce moment tu ne fais attention à rien ! Lupetto je te le dis, si tu continues ainsi tu ne feras pas de vieux os. Et moi non plus d'ailleurs  !
 

image 2 du livre
Le plus dur à supporter pour Lupetto, c'est la stricte discipline imposée par Gran Lupo. L'obéissance et le respect de la hiérarchie lui pèsent de plus en plus.
-  Fais ci ! Ne fais pas ça !  Viens ici ! Ne bouge pas ! Attends !  Va-t-en ! et tutti quanti, autant d'ordres et de contrordres auxquels il vaut mieux se soumettre sous peine de recevoir quelques cuisantes corrections.
Lors des déplacements, c'est à la queue leu leu qu'il faut avancer, poser ses pattes dans l'empreinte de celui qui précède, ne pas se dépasser, ne pas s'écarter.
- Et pourquoi ? demande Lupetto pour la centième fois.
Son père qui est toujours très loin devant ne l'entend pas, et sa mère, excédée répond comme d'habitude : parce que ! Seul Nonno Lupo profite d'une courte halte pour répéter l'explication :
- Je te l'ai dit cent fois Lupetto ! C'est pour ne laisser qu'une seule trace derrière nous.
- Et pourquoi ?
- Mais pour qu'on ne puisse pas savoir combien nous sommes, évidemment !
- Et pourquoi ?
      - Au nom du Vieux Grand Loup, gronde Nonno Lupo tout hérissé, arrête avec tes  "Et pourquoi ?", tu me casses les oreilles !
Ce qui fait hurler de rire les quatre louvarts, parce que Scassato c'est justement le surnom donné au grand vieux loup qui s'est fait broyer l'oreille droite dans une bagarre, il y a très longtemps.
- Silence, les loupiots !
 

image 3 du livre
À force de pourquoi Lupetto apprend peu à peu comment bien chasser, se défendre ou attaquer. Comment déceler le danger. Se méfier. Dominer.
C'est vrai, il est encore très inexpérimenté, il ne connaît pas tous les gîtes ni les habitudes des proies qu'ils traquent. Mais déjà, il aimerait ouvrir la marche, entraîner la meute derrière lui le long de ces pistes odorantes qui conduisent à de merveilleux festins. Déjà, il aimerait être le premier à se saisir des meilleurs morceaux sans avoir à redouter les coups et les morsures de son père. Les grondements du grand loup, ses babines retroussées jusqu'aux yeux sur des crocs impressionnants, suffisent encore à dissuader Lupetto de défier l'autorité de Gran Lupo. Mais son impatience, sa hardiesse grandissent au rythme des bourgeons gonflés de sève prêts à éclore partout.
L'heure de Lupetto viendra bientôt.
En attendant, le jeune loup tout fou qu'il est encore a trouvé un moyen amusant et sans danger de narguer ses aînés. À chaque expédition, il lève la patte plus haut qu'eux sur les troncs ou les buissons, et dépose plus de crottes sur les souches, les pierres, et les mousses au bord des sentiers. Il fait ainsi ressortir entre toutes les autres la marque personnelle de son passage et de sa présence d'un bout à l'autre de leur territoire.

 

Critiques

 

Presse

retour bibliographie