Danielle Grondein

les amis de danielle grondein

livre Les Grandes Danses
Les Grandes Danses

Roman par danielle grondein

Illustrations par Hélène Perdereau

Editeur Grandir

Non paginé (220 pages)

8-14 ans

Parution 1997

Prix Jean Follain 1995

(jury présidé par Gil Jouanard)

Illustrateur http://www.helene-perdereau-illustratrice.com/
Editeur http://www.editionsgrandir.fr
 

Résumé

Claire et Lucien vivent un amour d'enfants qui donnent le change sous les jeux et les plaisanteries. Mais leurs émois prennent une tournure grave et sérieuse lorsqu'ils retrouvent les traces d'un village abandonné dans la forêt...

 

Extrait

Les vieux dans la Grand Rue regardaient chaque soir au couchant et hochaient la tête en souriant, de plus en plus certains que serait un bel été indien.

En attendant, il faisait lourd et chaud, et les enfants du village tournaient en rond comme des ours en cage ou des mouches énervées par l'orage.

Aussi quand Marie-Thé avait proposé d'aller cueillir des mûres dans les Grandes Danses, les jumeaux et Lucien avaient-ils accepté avec enthousiasme.


image 1 du livre

Claire, elle, avait dit oui pour faire comme les autres, mais elle aurait préféré aller ailleurs qu'au Mont Orgier. Elle venait d'avoir onze ans, craignait le noir et les mystères des bois. Elle tremblait au seul nom de ces Grandes Danses, coeur obscur et secret de l'impénétrable forêt, là-haut sur le mont, qui évoquait les folles sarabandes et les rondes maléfiques des enchanteurs et des loups-garous, des sorcières et des farfadets. Mais elle redoutait plus encore les sarcasmes et les moqueries de Marie-Thé dont les treize ans manquaient souvent d'indulgence.

Claire avait dit oui, en détournant la tête, à la fois confuse et irritée de n'avoir pas su refuser, et alors, le sourire lumineux, le clin d'oeil complice de Lucien l'avaient rassérénée d'un coup.

Il n'avait que six mois de plus qu'elle, mais la dépassait d'une bonne tête, et Marie-Thé elle-même, malgré tous ses efforts, devait lever le nez pour lui parler, ce qui la faisait beaucoup râler. Elle se vengeait en se moquant de ses taches de rousseur et en affirmant aux autres enfants que les rouquins sentaient mauvais et que le feu de leurs cheveux était le reflet des flammes éternelles.


image 2 du livre

Lucien restait impassible, offrant toujours le même front serein aux rondes enfantines qui le bousculaient en chantant le soufre et l'enfer. Une fois seulement, on avait imité sa démarche un peu claudicante laissée par un pied bot mal opéré. Il n'avait rien dit, mais son visage avait blêmi, ses mâchoires s'étaient crispées et il s'était éloigné vite avant de pleurer, semblant boitiller davantage encore.

Claire l'avait rattrapé en courant, peinée pour lui, honteuse pour elle et ses amis. Elle avait glissé timidement sa main dans la sienne et marché près de lui en silence, guettant sur ses lèvres serrées, l'ombre du sourire envolé.

 

Critiques

 

Presse

La revue des livres pour enfants

Centre national de la littérature pour la jeunesse

La joie par les livres

Sélection 1997 Romans


Grondein, Danielle ; ill. Perdereau, Hélène :

Les Grandes Danses. Des enfants jouent dans les environs de leur village. Dans la bande, une meneuse, quelques suiveurs dociles, et puis Claire et Lucien qui vont devenir les héros d'une étrange et merveilleuse aventure : l'espace et le temps brusquement se dilatent, leur offrant pour quelques instants l'accès à un monde magique insoupçonné auquel ils ne cesseront de revenir en pensée. Un texte prenant et facile à lire, écrit avec élégance et sans affectation.

10-12 ans

retour bibliographie